COMMENT RÉUSSIR UN BON FENG SHUI CHEZ SOI AUJOURD’HUI ?

Connaissez-vous vraiment le Feng Shui, baptisé par les chinois “étude du vent et de l’eau” ? Quels sont les grands principes de cet art et surtout de nos jours cela est-il encore d’actualité ? Petit rappel avec une professionnelle de l’art d’être bien chez soi… et ailleurs.

 

On est quand même bien chez soi, non ? Mais grâce au Feng Shui, vous pourriez sans doute y être encore mieux ! Comment ? C’est simple, si l’on considère que l’énergie circule dans nos habitats, nos lieux de travail, comme il circule à l’intérieur notre corps humain il est essentiel d’orienter, d’optimiser cette énergie. L’objectif du Feng Shui est de mettre les gens dans les meilleures conditions de bien-être dans leur habitat.

Le principe du Feng Shui, issu du mouvement taôiste

Le Feng Shui est basé sur l’équilibre du yin, féminin et noir, et du yang, masculin et blanc… ainsi que sur la théorie des 5 éléments : l’eau, la terre, le feu, le métal, le bois. Chacun de ces éléments doit être utilisé en accord parfait avec les autres pour créer un équilibre harmonieux. Il est essentiel que les énergies circulent librement en soi et à l’extérieur de soi afin que le corps et l’esprit trouvent cet équilibre. Pour cela, les professionnels du Feng Shui apportent une attention toute particulière à l’environnement : « Mais attention, souligne Marion Launay-Leclère, consultante en bien-être de l’habitat à Nantes, le Feng Shui, ce n’est pas de la déco ! ». En effet, même si le Feng shui joue sur les ouvertures, les couleurs voire préconise de changer la fonction de certaines pièces ou encore disposer les meubles de telle ou telle façon, tout ceci n’est pas à confondre avec le Feng Shui : inutile alors de jouer les apprentis styliste.

Un lien étroit entre la personne et son espace

« Le Feng Shui, c’est complexe ! » souligne Marion Launay-Leclère « On fait une carte énergétique avec l’année de construction du logement et une étude des personnes qui y habitent » En Feng Shui, si le lieu est essentiel, les personnes sont au cœur des recommandations. « On n’aura pas la même étude selon qui vit dans tel ou tel lieu de vie » insiste Marion Launay-Leclère. Il existe un lien étroit entre une personne et son espace de vie. Un aménagement déstructuré aura fatalement des répercussions, des influences négatives sur la vie des occupants. Le Feng Shui est donc adapté aux personnes par rapport à leurs orientations, leur vie, et pas seulement au logement. Pour cela les professionnels s’appuient sur le chiffre Qua (ndlr : ou Kua ou encore Ming Gua). Le chiffre Kua est une technique pour trouver les orientations favorables et défavorables qui permettront ensuite à chacun d’occuper l’espace de manière optimale dans l’habitat.

Les évolutions du Feng Shui…

 

Cet art ancestral du bien-être a-t-il évolué avec le temps et notre civilisation connectée ? Pour Marion Launay-Leclère, si le Feng Shui est effectivement très ancien, il a cependant su évoluer et s’est adapté au monde occidental et à nos façons de vivre. Mais attention prévient-elle cette évolution ne doit pas travestir les principes du Feng Shui ; il ne s’agit pas de mettre un miroir par ici, un gri-gri par là pour avoir un bon Feng Shui.

Le Feng Shui, c’est fini !

 

« Oh que non ! » s’exclame cette spécialiste « c’est même plus que jamais d’actualité » C’est pour cela que cet art ancien s’adapte à notre époque et que des praticiens font le choix de l’associer avec la symbolique des couleurs ou de la géobiologie par exemple, en prenant en compte nos objets connectés.

C’est quoi un bon Feng Shui ?

 

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre en matière de Feng Shui ? Pour Marion Launay-Leclère, la mauvaise idée serait de surcharger son intérieur, il faut désencombrer au maximum les pièces à vivre, les chambres… ne pas garder inutilement des objets qui ne servent pas. Le fouillis, c’est pas Feng shui ! Du côté des bonnes idées : pour une chambre à coucher il faut se mettre dans une sorte de cocon de bien-être : « on va mettre une tête de lit » conseille cette spécialiste de l’habitat «on va essayer de voir le mieux possible la porte mais aussi la fenêtre, on ne se met pas dos à une porte ni à une fenêtre, qu’il s’agisse d’une chambre ou d’un bureau…. ou même quand on mange ; le Feng shui, c’est avant tout se sentir en sécurité ».

Vous l’aurez compris, en faisant interagir les formes, les couleurs, les symboles entre eux, on agit positivement sur son existence. En changeant simplement la position d’un bureau, d’un lit ou d’une table, on peut avoir des effets déterminants et bénéfiques, mais cela ne s’improvise pas, mieux vaut faire appel aux pros !

site Internet de Marion Launay-Leclère :

http://psycho-habitat.fr/

Son blog http://blog.psycho-habitat.fr/

 

Publicités

Donnez votre avis ; laissez un commentaire. merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s