migrants-square-Daviais-Nantes-ok

Face à la situation Square Daviais à Nantes occupé par 170 migrants,  Johanna Rolland, Maire de Nantes, a annoncé que la Ville allait financer et co-organiser avec La Croix Rouge et les associations locales une aide alimentaire à compter ce lundi 16 juillet 2018 soir à Baco. Par ailleurs, elle refuse de demander l’évacuation du Square Daviais, malgré la mise en demeure qu’elle a reçue hier de la Préfecture.

La situation au Square Daviais où se sont installés des migrants est jugée « plus tenable » par la Municipalité de Nantes. Cette dernière, le 9 juillet 2018, avec l’appui d’associations avaient écrit à Nicole Klein, Préfète de Région et de Loire-Atlantique, pour lui demander de manière urgente : « d’organiser une rencontre afin de réfléchir ensemble aux solutions à apporter face à une situation qui empire de jour en jour, et avant qu’elle ne devienne une crise sanitaire grave ».

Mais la Ville de Nantes considère que l’accueil des personnes migrantes doit être « digne et organisé ». Passant outre la demande d’évacuation de la Préfecture, Johanna Rolland a déclaré qu’en « ce jour de 14 juillet, quand on dit «Liberté, Egalité, Fraternité », c’est bien. Quand on le traduit dans les faits, c’est mieux ».

La préfecture va se substituer à la Ville de Nantes pour engager la procédure d’expulsion et procéder à son exécution après une décision de justice. Le délai n’est à ce jour pas connu.
La Ville de Nantes mettra à disposition un local pour installer un guichet unique, assuré par les services de l’Etat, afin de faire un point des situations. La direction de la Cohésion sociale examinera le cas des familles qui seront relogées.

Square-Daviais-Nantes-ok